Jeux et Trolleries : le blog du spécialiste des jeux de sociétés

Découvrez une multitudes d’infos dédié à l’actu des jeux de sociétés, jeux de plateaux, jeux de rôles, jeux de figurines et plus encore ...

Nords, le froid du nord forge des hommes de glaces

Conquest Posté le 16/11/2022

Si les Cent Royaumes et les Cités-États peuvent prétendre être les principaux bastions de la civilisation humaine, il ne faut pas en déduire qu'ils sont les seuls. Loin au nord, au-delà des mers du Nord infestées de monstres, se trouve Manheim, la patrie des Nords. Ce peuple a mené une guerre sauvage et implacable contre ses cousins du sud. C'est une guerre de raids et de pillages, une guerre d'innombrables batailles et d'effusions de sang, mais c'est surtout une guerre de vengeance.

Les Nords, un peuple froid au sang chaud

Il serait facile de dénigrer les Nords comme des bêtes assoiffées de sang, ne valant pas mieux que les monstres qu'ils mènent au combat. Cela reviendrait à déprécier l'exploit que représente la traversée du White Wastes, à rabaisser le sens marin, le courage et la force d'âme nécessaires pour faire le tour du continent et mener une guerre sur les côtes de l'extrême sud.

Mais surtout, ce serait dévaloriser l'exploit que représente la survie, sans parler de la domination, à Mannheim.

Si les dieux eux-mêmes avaient créé un creuset pour tester l'humanité, ils n'auraient pas pu créer un enfer pire que les terres glacées du continent nord. Cette adversité a fait des Nords l'un des ennemis les plus coriaces et les plus dangereux que l'on puisse rencontrer sur un champ de bataille.

Le premier nom enregistré pour ce continent septentrional est Vanirheim. Il s'agit d'un nom humain qui rend hommage aux maîtres de cette époque, les Vanir. On sait très peu de choses sur eux et sur leur règne. Ce que l'on sait n'existe qu'à travers un nuage de mythes et de légendes selon lesquels les Vanir étaient des dieux. Autrefois divisés par des conflits internes, ils s'unirent à leurs cousins, les Ases, pour chasser les dragons, soumettre leurs serviteurs et régner sur l'homme depuis le siège de leur pouvoir, Yggdrasil. Ils étaient dirigés par un dieu nommé Odin et liés par le destin pour mourir au Ragnarok.

Pour se préparer à cette bataille finale, ils sélectionnèrent les plus courageux et les plus ingénieux des guerriers nordiques et les enlevèrent à leurs tribus au moment de leur mort. Quand vint la fin des Vanirs, elle se présenta sous la forme de Surtr, un être terrible de lumière et de feu. Il avait été prédit que Heimdallr, le plus vigilant des Vanirs, sonnerait de sa trompe, réveillerait les armées mortelles et annoncerait le début de Ragnarok, le crépuscule des Vanirs.

Cela n'est jamais arrivé.

Loki, le visionnaire, le paria, le traître, a terrassé Heimdallr avant qu'il ne puisse rassembler les Vanir et leur armée de guerriers, les Einherjar.

Ainsi, pendant tout le Ragnarok, les Einherjar ont dormi dans leurs salles dorées. Surtr et ses géants de feu brûlèrent la terre, rasèrent Yggdrasil et s'enivrèrent du sang des dieux et des hommes avant d'être repoussés à un prix exorbitant : le pouvoir des Vanir fut brisé et les dieux eux-mêmes furent perdus.

La suprématie des Jotnar

Au lendemain de ce terrible conflit, les Nords assistèrent avec terreur à la descente lente des Jotnar, géants féroces, dans les terres désolées que le Ragnarok avait laissées derrière lui. Ils étaient venus de leur forteresse dans les sommets glacés pour punir l'humanité pour les milliers d'années d'insultes et de blessures qu'ils avaient subies aux mains des Vanir. Une par une, les colonies nordiques tombèrent, alors que le Fimbulwinter suivait le Jotnar, un hiver sans fin sur la terre. L'homme a souffert et est mort sous le règne du Jotnar, les populations ont décliné précipitamment et l'extinction a menacé. Les rares survivants furent les esclaves des Jotnar, survivant dans des grottes chauffées par des coulées de lave, au gré des caprices et du plaisir de leurs cruels maîtres.

Le salut, quand il est arrivé, est venu d'un endroit oublié. Par accident ou par une bizarrerie du destin, les Einherjar se sont réveillés des décennies trop tard pour mener la bataille qui leur avait été promise. Parmi les milliers de personnes sélectionnées au fil des ans par les Vanir, seule une fraction s'est réveillée. Les autres sont morts dans leur sommeil ou, selon certains, dorment encore. Au lieu de se réveiller pour une glorieuse bataille contre leurs ennemis éternels, ils se réveillèrent pour trouver leurs dieux morts, leurs terres un désert glacial dans lequel l'humanité ne survivait que par le caprice du Jotnar. Cela ne se produira pas.

La fureur sans limite des Einherjar se déchaîna sur le paysage glacé, balayant les Jotnar et toutes leurs oeuvres dans un raz-de-marée de sang et de sauvagerie, les esclaves libérés à leurs côtés.

Avec la défaite des Jotnar, la glace s'est lentement retirée et l'humanité s'est à nouveau établie dans le nord sous l'œil vigilant des Einherjar. Toujours soucieux de leurs créateurs, les Einherjar dirigèrent les Nords survivants en tant que rois, chefs et voyants, niant toute prétention à la divinité, mais guidant une fois de plus les Nords sur la voie des Vanir oubliés, promettant que les dieux reviendraient. Mais les dieux ne sont pas revenus, et lentement, les Einherjar ont été... perdus.

Certains ont simplement disparu ; d'autres ont commencé à perdre leur humanité, se transformant en bêtes et en monstres, entraînant souvent des tribus entières dans leur sillage. D'autres encore se sont perdus en défiant ceux de leurs proches qui étaient tombés. Aujourd'hui, seule une poignée d'Einherjar reste active, leurs noms et légendes guidant les Nords plus activement qu'ils ne l'ont jamais fait en personne.

À travers toutes les adversités et tous les défis, les Nords se sont adaptés, apprenant à supporter leur environnement et à coexister avec les membres de leur famille tombés au combat. Avec leur haine et leur nombre renouvelés, ils gardent leurs yeux vengeurs tournés vers les douces terres du sud, déterminés à se venger des enfants de Surtr, qui ont volé leur destin et leurs dieux.

Concept art tirés de Para-Bellum Games.

Produits liés à la page

Nords - Captain
Nords - Captain
Promo Conquest -15%
Nords -  One player starter set
Nords - One player starter set
Promo Conquest -15%
(2 avis)
Le Starter un joueur Nords est idéal pour faire ses premiers pas dans Conquest. C'est une excellente combinaison de troupe pour une armée de Conquest : The Last Argument of Kings. Il vous permettra aussi de jouer de belles parties de Conquest : First Blood, le jeu d'escarmouche.
Nords - Ice Jotnar
Nords - Ice Jotnar
Promo Conquest -15%
Rares et éloignés les uns des autres, les Ice Jotnar sont la noblesse de leur espèce et les plus puissants des Jotuns. Dotées d'une maîtrise innée de...
Nords - Huskarls
Nords - Huskarls
Promo Conquest -15%
Alors que les pillards peuvent constituer l'essentiel d'une "expédition" nordique, un Jarl avisé cherchera toujours à s'assurer les services de ses H...
Nords - Mountain Jotnar
Nords - Mountain Jotnar
Promo Conquest -15%
Les Mountain Jotnar sont une race de géants imposants et redoutables. Leur peau de granit est presque impénétrable, protégeant leurs corps massifs des coups les plus violents.